28/05/2009

La première primaire

C’est le grand jour, la rentrée, la tension est à son comble lorsque la cloche sonne. Des flots d’émotions se déversent dans la cour de récréation. Parents séparés depuis plusieurs mois, la maman de 'Y', et moi, son papa, tentons de dissimuler l’émoi! Quel bonheur de voir nos petits s’introduire dans la cour des grands. Laure, la Maîtresse n’en est pas à sa première rentrée des classes et encadre nos bambins d’une main experte et rassurante. Dernier échange de regards empli de fierté, ils passent la porte. Le silence est revenu. Nous, parents, intégrons ce passage, dans cette cour ou règne, tout à coup, un vide rempli de promesses.

 

Les premières semaines semblent être tout à fait à la hauteur de nos attentes. Mais assez rapidement, apparaissent les premières difficultés d’apprentissage chez plusieurs enfants, dont Nina qui commence à éprouver un certain stress. Evidemment nous respectons la consigne de la direction et des enseignants, à savoir : ne pas s’immiscer dans le travail scolaire et faire confiance à la méthode éprouvée, qui est d’une grande efficacité, même si l’on ne s’en rend pas toujours compte immédiatement (et pour cause…) – confiance donc.

 

Laure tombe malade, et s’absente longuement. La relève s’opère un peu dans la confusion.

 

Résultat de la performante méthode didactique : à la fin de l’année scolaire, la lecture de 'Y'  n’atteint que laborieusement une dizaine de mots par minute, elle n’est pas la seule dans ce cas.  

10:27 Écrit par Consulting dans Actualité, Général, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lecture, enseignement, ecole, dyslexie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.