28/05/2009

Je suis sans mot!

Je suis sans mot !

Deux semaines avant les vacances de Pâques, 'Y' me rapporte qu’elle travaille des tests avec Mme Béaba. Je félicite cette initiative, plus qu’opportune en plein cœur des évaluations du trimestre scolaire. 'Y' ayant capté ma méprise, précise que ces tests n’ont rien à voir avec les évaluations mais qu’ils ont été commandés par l’école. Quid ?   

Interrogée, Mme Béaba confirme qu’elle a rencontré Maud et Bernadette, qui lui ont commandé des tests – sûrement pour justifier les mentions maladroitement reprises dans le bulletin précédent. Elle manifeste beaucoup d’embarras. Interloqué, je lui signale que je n’admets absolument pas qu’elle réponde aux commandes de l’école sans même m’aviser. Elle m’apprend que les tests sont quasi terminés (ils ont duré 5 séances, que je finance intégralement, indépendamment de la sécurité sociale) et que 'Y'  présente de grosses faiblesses en calcul*, matière dans laquelle elle n’était pas intervenue prétextant qu’elle ne l’avait pas testée il y a deux ans…

Je ne comprends pas son insistance sur ce dernier point. Je lui demande de me soumettre ses résultats dès que possible.

La veille de la remise du bulletin je reçois par mail le fameux rapport :

  • 1ère page : dans une présentation absconse, il apparaît que 'Y'  ait réalisé de substantiel progrès en lecture et en orthographe ; mais une certaine lenteur la maintien encore légèrement en décalage par rapport au niveau de la 5ème primaire. Ensuite, en calcul, d’après ces tests, 'Y'  aurait un niveau de 2ème primaire. Quid ? * Pourtant, le dernier bulletin atteste de très bons résultats en mathématique, des A partout sauf un ECA en calcul mental[1].

 

 

 

 

 

  • 2ème et 3ème pages destinées au médecin conseil, un descriptif greco-scientifique, en totale contradiction avec ce qui précède, introduit une conclusion troublante : age de lecture 7 ans et 6 mois. Il y est recommandé un suivi plus intensif (3 séances par semaine) voir un accompagnement psychologique pour Layla (mais qui es tu Layla et pourquoi ton nom apparaît-il sur le rapport de ma fille ?). 
  •  

Ce rapport empreint de paradoxe et manifestement tronqué par les copier-coller en dit long sur la rigueur et le professionnalisme de l’intervenante.

Quelle est donc la crédibilité de tels tests ou de ce bulletin ?

J’imprime ces pages et, à ma grande surprise, l’impression est plus longue que prévue. Je découvre 13 pages de rapport comprenant les résultats d’une dizaine d’autres patients et, étrangement, tous ces rapports se concluent quasi de la même façon…

Je suis sans mot !

 


[1] Système d’évaluation des élèves de La Buissonnière :

A pour acquis,    ECA pour en cours d’acquisition et enfin     NA pour non acquis.    

10:21 Écrit par Consulting dans Actualité, Général, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lecture, enseignement, ecole, dyslexie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.