28/05/2009

Cinquième primaire

Structure, rigueur, autonomie. Voici Maud, avec en ligne de mire le CEB, l’année de tous les dangers. Le premier bulletin est désastreux. Maud, sous l’influence de Bernadette, y note que 'Y' présente des difficultés dyslexiques et dyscalculiques* importantes et que son travail logopédique est donc bien nécessaire

Ce type de diagnostique n’ayant aucune place dans un livret scolaire, et qui, de surcroît, est strictement réservé aux professionnels de la santé, je manifeste ma totale désapprobation et précise qu’il n’était pas dans nos intentions de suspendre le suivi par Mme Béaba.

Je décris à Maud les angoisses que 'Y' éprouve face à l’école. Outre le retard scolaire induit, souvent générateur de crispations invalidantes, j’émets l’hypothèse que ses crispations pourraient aussi être liées à l’importante crise relationnelle entre son ex amie Zaho et elle, et que cela pourrait interférer sur ses humeurs et donc ses facultés de concentration en classe.   

 

Bravo ! Durant le second trimestre et grâce aux attentions de Maud, le conflit entre amies se résout. 'Y'  redouble d’effort. Elle élabore une conférence de très bon niveau, cotée seulement ECA, car elle fut préparée partiellement à la maison. Elle rédige des dictées sans faute le dimanche soir et les reproduit moins brillamment le lundi matin. Mme Béaba relève que 'Y' travaille excellemment  en petit comité, comme à la maison d’ailleurs, mais est sensible aux pressions de groupes plus importants.

 

Serait-ce les prémices de cette stigmatisation scolaire tant redoutée ?

 

 

10:22 Écrit par Consulting dans Actualité, Général, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lecture, enseignement, ecole, dyslexie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.